>> Merci Hervé Kempf

Nous remercions Hervé Kempf pour son intervention à Fougères lundi dernier, ainsi que tous les participants.

1
Nous étions une centaine à écouter son interprétation éclairée de notre société actuelle et à envisager des perspectives d’avenir, d’action et d’adaptation à toutes les échelles.

7

Lire notre prise de notes partagée…

1- Contexte historique
> L’Europe a vu évoluer ses civilisations comme les autres pays jusqu’à l’émergence de la révolution industrielle à partir du XVIIIème.

Partie d’Angleterre, d’Allemagne puis en France, grâce aux  ressources locales du sol : le charbon. Celles-ci ont fondé la richesse énergétique de l’Europe et l’essor des manufactures. On ne retrouve pas ce phénomène ailleurs, car la ressource n’est pas sur place (par ex. en Chine).

Des disponibilités de terres s’offrent en Amérique du Nord, le lin et le coton y sont cultivés pour être transformés en tissus dans les usines de textile ; les animaux sont élevés pour leur laine.

Le sucre constitue une denrée alimentaire importante qu’il faut importer  des pays du sud.

La mécanisation se développe en même temps, des guerres éclatent avec l’utilisation d’armes pour conquérir de nouveaux territoires porteurs de ressources souterraines ;

Au cours de ces dernières décennies, fin de «  la grande divergence », avènement de  « la grande convergence »  des moyens d’existence.   Rapidement, de nouvelles régions du monde approchent nos niveaux de vie (Chine, Brésil, Sud-est asiatique…)

Les modes d’existence vont s’homogénéiser autour d’un enjeu de croissance économique dans une logique de profit ;

2-La situation actuelle :  crise écologique majeure

le climat, la température risque d’évoluer sans régulation

la biodiversité : extinction rapide  des espèces

la contamination des écosystèmes  par les produits chimiques,  y compris des grands écosystèmes . Les océans sont atteints : acidification  entrainant le  blanchiment des coraux, déchets plastiques en nombre.

3-Il faut modérer la consommation

Pour organiser un niveau de vie soutenable de 9 milliards d’habitants.

L’appauvrissement matériel a commencé avec la crise financière, surtout pour les plus pauvres qui sont les plus touchés. Pendant ce temps, 5% des plus riches ont vu leurs revenus augmenter de 1,3%.

 Dans les sociétés hiérarchisées, les membres d’un groupe trouvent leur modèle dans la classe supérieure et aspirent à atteindre son niveau de vie, cela se nomme la théorie de la rivalité ostentatoire… Le modèle de consommation joue un  rôle croissant dans la société mondialisée, véhiculé par tous les moyens de communication.

Notre époque vit des contradictions entre les phénomènes climatiques nécessitant des changements , et le conservatisme des privilégiés, voulant garder leur position. C’est le pouvoir d’une oligarchie autoritaire qui exerce le contrôle médiatique face à la colère des peuples appauvris ; l’oligarchie tente de les stigmatiser, ce qui peut encourager les replis nationalistes et instaure des rapports belliqueux.

4-La société peut s’adapter à cette évolution, par 3 moyens d’action :

> Reprendre le contrôle  des marchés et  des banques, afin d’arrêter la financiarisation généralisée ;

> Réduire les inégalités, en changeant de modèle de consommation, le faire accepter aux classes moyennes et supérieures, disposant encore d’un pouvoir d’achat élevé.

> Se réapproprier la richesse collective, et réorienter l’économie, en limitant l’impact sur l’environnement, et en agissant sur les politiques publiques, l’éducation, la santé, le logement.

5- Les mouvements populaires  sont intéressants à valoriser

Refuser calmement le système, s’opposer fermement aux actions coup de poing (casse de portique),promouvoir des solutions alternatives. La confrontation est peu souhaitable, parce que peu productive, et violente ; la violence est attendue pour répondre par  la répression facile ;

Réintroduire la question culturelle comme priorité politique, afin de sortir de la culture publicitaire d’aliénation.

Les propositions fortes et l’opposition simultanée, renforcent l’action ;

Aujourd’hui, la dynamique intellectuelle ne se situe plus du coté des capitalistes, la pensée, les mouvements  d’idées sont solides chez les alternatifs, et les écologistes.

S’organiser pour ne plus subir la pauvreté vers une sobriété heureuse.

Rédigé par Agnès DENIS et Maurice GARNIER
A partir de la conférence d’Hervé kempf, en date du 3/02/2014

Les commentaires sont fermés.