Bienvenue sur le site d’Energies Collectives,

Notre liste est composée de femmes et d’hommes, de fougerais, dynamiques, qui ont une réelle vision d’avenir pour Fougères:

 

>> Conduire un projet volontaire et ambitieux pour le rayonnement de Fougères et de Fougères Communauté

Soutenus par Énergie Collective, nous nous présentons pour conduire un projet municipal indépendant et innovant pour Fougères, pour ouvrir le débat et dégager les perspectives. Nous entrons dans cette campagne pour appeler les Fougerais à une ambition pour leur ville, leur communauté de communes et le Pays de Fougères.

>> Une liste pour écrire l’avenir.

Pour ouvrir une nouvelle voie plus pertinente, plus en phase avec les enjeux et les aspirations des citoyens du territoire.

Nous ne sommes pas une liste apolitique mais une alternative aux antagonismes infructueux d’un clivage droite-gauche. Une liste citoyenne, ouverte, du centre gauche modéré à la gauche moderne qui se prononce intelligemment pour l’innovation, les intérêts de tous et l’action. Nous ne sommes pas une liste « contre » mais une liste « pour », pour Fougères. Nous ne nous inscrivons pas dans une logique de critique systématique des réalisations passées, mais bel et bien dans une volonté d’un réel projet d’avenir durable pour notre ville.

Notre union prend ses racines dans les valeurs de l’écologie politique non parce que nous sommes des écologistes mais parce que les fondements, les orientations de développement – orientations humaines, sociales, environnementales et économiques – de l’écologie sont incontournables et frappées de sceau du bon sens commun.

Si nous prenons nos racines dans l’écologie politique, nous puisons notre énergie de croissance, notre épanouissement dans la richesse des idées ouvertes de tous. Il n’y a pas de place parmi nous pour les ambitions personnelles. Nous sommes soudés par un projet. Notre but est de faire gagner Fougères. Pas un parti.

>> Il est temps, grand temps d’agir.

Les conditions des activités économiques, nos conditions de vie sont en train de changer brutalement : il faut que les politiques changent à leur tour pour affronter les urgences sociales, écologiques et économiques. Pour répondre aux véritables préoccupations quotidiennes des Fougerais : leurs conditions de vie, de travail, de ressources d’avenir.

On ne peut pas continuer comme avant. Une équipe routinière et auto-satisfaite doit s’effacer. Un collectif de volontés et d’innovation doit pouvoir prendre la relève. Nous voulons agir, réaliser des projets, développer une ville, une communauté de communes qui donnent envie.

Il est temps de rassembler les Fougerais autour d’un contrat optimiste et réaliste pour leur ville. De ramener à la vie civique les Fougerais qui ne croient plus en rien ni personne. Qui s’obstinent à force de ne pas être entendus, que l’on écoute pas.

À l’heure où le pouvoir se déplace vers la communauté de communes, il est fondamental de mettre en place une véritable démocratie de proximité pour écouter et prendre les idées et les attentes de tous. Si les décisions doivent rester aux élus, ceux-ci doivent s’appuyer sur l’expertise citoyenne, le dialogue et la concertation.

>> Débattre et partager le pouvoir d’élaborer la décision.

Faire confiance à la capacité d’innovation de la société civile. Sortir des débats politiciens et des structures expertes « apporteuses » de réponses par une approche collaborative, en laissant une place et une marge de manœuvre à l’initiative.

Et soutenir l’initiative. Puiser dans les ressources et les potentialités propres du territoire pour offrir des conditions de vie durables à ses habitants et garantir la pérennité et le développement des activités productives.

Pour nous joindre : contact@energies-collectives.org

Tél : 06 71 43 88 13

4 réponses à “Bienvenue sur le site d’Energies Collectives,

  1. Beaucoup de fougerais s’en vont vivre à Rennes ; moi je suis un rennais venu vivre à Fougères….
    C’était il y à une quinzaine d’années…j’ai tout de suite apprécié la qualité de vie…la nature luxuriante à la porte de la ville…le dédalle des pittoresques ruelles de la haute-ville…le charme discret des maisons de caractère…cette vue époustouflante du château quand on est au jardin public…la gentillesse et la serviabilité des habitants…les prix accessibles pour louer ou acheter (ma première maison, c’est à Fougères que je l’ai acheté !).
    Après le tumulte de Rennes, le calme de Fougères m’a apaisé…ceci étant dit j’ai vite trouvé cette ville trop calme, elle m’a donnée l’impression d’une belle endormie…il faut dire que dans les années 2000 on s’y ennuyait un peu parfois…les choses ont changé depuis au niveau de l’animation…c’est mieux, beaucoup mieux…mais je regrette depuis ces dernières années la carte blanche donné aux promoteurs commerciaux qui bétonnent notre belle ville et la transforment en centre commercial géant (Le Forum de la gare, cette horrible zone au cœur de la ville alors qu’un pôle ludique et culturel dans le prolongement du cinéma et de la médiathèque s’imposait !)…et maintenant l’affreuse zone du parc….
    Avant quand on arrivait à Fougères, le château nous accueillait, maintenant c’est Mac Donald ! …et quand je vois tous ces panneaux de promotion à l’entrée de la ville qui proposent d’accueillir encore des hangars commerciaux géants, je m’inquiète et me dis que les élus ont vendu leurs âmes de gauche au diable…quel dommage !…il faut stopper cela autrement notre ville va perdre tout son charme….dynamiser économiquement notre ville, OUI, Fougères en à besoin, mais quel intérêt de créer des grandes surfaces supplémentaires si c’est pour faire mourir les nombreux petits commerçants du centre-ville, lesquels jouent la carte de la proximité et de la convivialité ?
    Il est temps de donner une nouvelle énergie collective à notre ville !

  2. Je suis un voyou !

    Je suis un voyou ! fichtre, diantre mais oui, je m’y reconnais ! l’étymologie du mot est « celui qui court les routes » (Wiktionnaire): j’aime bien courir et aussi marcher, cela m’arrive de courir le pavé à vélo et mon métier m’emmène, cette fois en voiture ou en train, dans le grand Ouest. C’est tellement pratique Fougères pour rayonner puisque nous sommes sur les Marches de Bretagne avec notre château très réputé qui nous permet de nous défendre des gueux qui voudrait envahir notre cité si tranquille ; trop peut-être au point que certains crient au loup. Et même s’il y a des loups, allons à leurs rencontres, aidons les. Et que ce soit des loups, des voyous, des gueux et autres écornifleurs, ils ont tous quelque chose à dire, à partager, des idées surtout pour faire de Fougères une ville actuelle sympathique et innovante pour le futur.
    Sur mon chemin de voyou, justement, j’ai rencontré cette semaine à Nantes en face du château de notre chère Anne de Bretagne, sur le parvis du tramway, une petite roulotte mue à la force de l’homme par un guidon et un pédalier. Dedans 2 hommes qui font et vendent des crêpes bio (en plus !). Et l’un des deux, le plus jeune était originaire de Fougères et on a parlé de la ville un certain temps. Et je logeais même en chambre d’hôtes où l’hôtesse a comme compagnon un ancien professeur du collège Jeanne d’Arc de Fougères. Donc Fougères est connue à l’Internationale !
    A propos de la définition de voyou, il est dit aussi que c’est un homme qui impose sa volonté par la violence : populairement on dit que celui qui dit qui est.
    Bon sur notre liste, il y a donc un certain nombre de voyous, si vous acceptez ce terme messieurs. D’après le Wiktionnaire, il n’y a pas de féminin à voyou. Mais si on osait dire « voyelle » pour vous mesdames: ce serait donc celles qui donnent de la voix………..
    Alors donnons de la voix sur notre voie….
    Rémi, consultant (en un seul mot)

  3. Arrivée à Fougères il y a huit ans, j’ai été séduite par la ville, son patrimoine, sa vie culturelle et sa taille « humaine »….quelques initiatives locales -comme la gestion des espaces verts sans pesticides- m’ont prouvé que Fougères pouvait se développer en tenant compte des vrais enjeux écologiques. Ce n’était qu’un petit pas mais il me semble nécessaire se s’engager plus avant dans cette voie car , pour citer St Exupéry, nous n’héritons pas de Fougères, nous l’empruntons à nos enfants ! Et Fougères bénéficie d’un vrai potentiel….à nous de lui redonner son éclat !

  4. Fougerais depuis quinze ans, transfuge francilien tombé illico sous le charme de la ville, j’ai vraiment à coeur de rehausser son image : aux yeux extérieurs, rennais par exemple, qui ne mesurent pas l’agrément de notre vie, comme aux yeux de certains concitoyens qui sous-estiment leurs propres richesses. Dimension humaine, patrimoine historique, activité associative impressionnante, proximité d’une magnifique nature sont parmi les points forts sur lesquels nous appuyer pour faire rayonner notre cité et lui redonner confiance en son avenir.

Laisser un commentaire